Stud-Book Tome VII


 

     Présentation et commentaires sur les statistiques du stud book 96-98

     Tout d'abord l'étude et sa source :

     Elle porte sur l'ensemble des naissances de poneys pottok inscrits au livre généalogique "tome 7 " allant des années 1996 à 1998 incluses. (Le stud-book est un document officiel établit par les services des Haras Nationaux)

     Les naissances y sont classées en deux sections : Livre A et Livre B,

     La date d'édition du stud-book est : Avril 1999. ( Il semble que les naissances de l'année 98 n'aient pas toutes été enregistrées ...notamment pour ce qui concerne les naissances dans le berceau de race. )

     Les statistiques qui vont suivre sont donc issues de ce document officiel, et prennent pour critères d'analyse :

1) La section du livre généalogique (A / B)

2) La répartition géographique sur l'ensemble du territoire,

3) Une comparaison entre Berceau de race (et extension aux Pyrénées Atlantique : 64) et "reste "du territoire national.

4) La couleur des robes tant des juments que des produits.

5) L'année de naissance des juments et la date de leur mise à la reproduction

6) La proportion des juments inscrites au titre de l'ascendance (A et B) et leur répartition géographique.

7) Les principales lignées mâles influent dans l'ascendance des mères des livres A et B.

8) Les principales lignées mâles influent dans l'ascendance des produits des livres A et B.

9) L'influence des pères et des races dans la production en livre B.

10) L'influence des mères et des races dans la production en livre B.

11) Les naisseurs

     Chaque analyse est complétée d'un résumé en fin de chaque section (A / B)

     Enfin les principaux points de l'analyse de ces deux résumés sont repris ensemble pour une évaluation de la situation globale, dans la partie conclusion de ces statistiques.

     Abréviations utilisées :

BR pour Berceau de race, par extension …dans le 64

HB pour hors berceau

PotA pour pottok de livre A

PotB pour pottok de livre B …pour ces deux catégories voir Story / Histoire de la race

A pour Alezan

B pour Bai , et Bf pour Bai foncé BB pour Bai brun et BBf pour Bai brun foncé

N pour Noir

P pour Pie (regroupant : pie bai, pie noir, pie alezan, bai pie, noir pie et alezan pie)

 

Analyse Stud Book 96-98 Livre A

 

     Robe et répartition :

     Effectif total des juments mises à la reproduction et répartition par robe :

141 juments en reproduction ( dont 111 dans le berceau de race (78,72 %)…et 30 hors berceau (21,27 %)

61 sont Pie, (43,26 %)

17 sont Alezan (12,05 %)(dont 4 Alezan crins lavés)

35 sont Bai Brun ou Bai Brun foncé,25 sont Bai , 3 sont Noir (44,68 %)

     Proportion des robes en fonction de leur situation géographique

     Sur 111 juments utilisées en reproduction dans le berceau de race :

47 sont Pie (42.34 %).

13 sont Alezan (11,71 %) (dont 3 ACL ).

27 sont soit  Bai Brun ou  Bai Brun Foncé ;   3 sont Noir, 21 sont Bai, (45,94 %).

     Sur 30 juments utilisées en reproduction hors berceau :

14 sont Pie (46,66 %).

4 sont Alezan (13,3 %).

8 sont Bai Brun, 4 sont Bai, (40 %).

     Les pedigrees :

     Sur les 141 juments en reproduction, 83 juments poulinières étaient au titre de l'ascendance (58,86 %) en 1ère génération// 58 à titre initial (41,13 %).

     58 étaient stationnées dans le berceau de race (69,87 %), et 25 étaient stationnées hors berceau (30,12 %).

     Principales origines :

     Parmi les pères de poulinières en activité ont peut citer 2 étalons ayant une dizaine de filles en activité : Aire eder et Iratzia ; on ne note pas dans le reste du " troupeau " de père véritablement influent…beaucoup d'étalons n'ayant que trois ou quatre filles en fonction.

     Seules   43   juments  avaient  un  grand  père   maternel   (et officiel)     soit :30,49 % ; (elles étaient donc inscrites en deuxième génération), parmi lesquels ont retrouve le plus souvent (5 à 6 fois chacun) les noms de Dore, Hastapen, et Jokari .

     Parmi ces mères de 2ème génération 32 sont stationnées dans le berceau de race (74,41 %), 11 hors berceau (25,59 %).

     Sur l'ensemble des juments poulinières les principaux naisseurs par ordre décroissant sont Mrs : Perret (16), Lopez (16), Ithurbide (13), Franchisteguy (10), Halty (6),


     Lieux de naissance des juments poulinières inscrites au titre de l'ascendance :

     Sur 89 juments poulinières inscrites au titre de l'ascendance 79 sont nées dans le 64 (88,76 %) , et 60 d'entre elles sont poulinières dans le 64…(75,94 %) ; il y a une seule jument poulinière qui était en fonction pour la période considérée dans le berceau de race et qui soit née hors berceau.

     En revanche sur 30 juments poulinières hors berceau : 25 sont inscrites au titre de l'ascendance (83,33%) , 17 sont nées dans le 64 (56,66 %), et 13 sont nées hors berceau (43,33%).

     Les produits :

43 étalons ont été utilisés, sur l'ensemble du territoire.

199 produits ont été enregistrés pour la période considérée (96-98) , moyenne nationale de produit par jument pour cette période 1,41 poulain.

     Naissances en 96 :

76 produits ; dont 45 Femelles et 28 Mâles + 3 Hongres :

10 Alezan,

19 Bai, 11 Bai Brun/Noir,

33 pie (43,42 %).

62 d'entre eux sont nés dans le 64 (83,78%).

14 d'entre eux sont nés hors 64 (18 %).

12 étaient par Biotz dont 9 nés chez Halty ,

15 étaient par Quini dont 7 nés chez Franchisteguy ,

9 étaient par Santcho dont 8 sont nés chez Ithurbide ,

8 étaient par Urkila dont 7 sont nés chez Lopez,

57,89 % des produits sont issus de ces 4 lignées mâles (sur l'ensemble du territoire)

(70,96%) des naissances du 64 !

 

     Naissances en 97 :

72 produits ; dont 32 Femelles et 40 Mâles :

6 Alezan,

13 Bai Brun/Noir,

17 Bai,

35 pie (48,61 %).

59 sont nés en 64 (81,94%); 13 sont nés hors berceau (18 %).

9 étaient par Biotz dont 8 nés chez Halty,

9 étaient par Quini dont 2 nés chez Franchisteguy…

Santcho 8 et Volcan 3 =11 produits dont 10 nés chez Ithurbide

9 étaient par Urkila dont 8 nés chez Lopez

48,61 % des produits sont issus de ces 4 lignées mâles

 

     Naissances en 98 :

51 produits ; dont 37 Femelles et 14 Mâles :

35 sont nés en 64 ; 16 sont nés hors berceau.

2 Alezan (3,92%).

20 Bai (39,21%).

5 Bai Brun (9,80%).

24 Pie (47,05%).

Biotz est le père de 1 seul produit,

Emir est le père de 11 produits,

Quini est le père de 6 produits dont 1 né chez Franchistéguy…,

Urkila est le père de 2 produits,

      Les chiffres de 98 sont à prendre avec parcimonie dans la mesure où il est vraisemblable que lors de la date d'impression du S.B (04.99) toutes les naissances n'aient pas été enregistrées.

     Il faut noter que pendant trois ans, et parmi ces lignées mâles l'étalon Quini a eu la particularité de saillir plus de juments appartenant à d'autre propriétaires qu'appartenant à son propre étalonnier (Mr Franchistéguy). Situation exceptionnelle car pendant la même période au pays basque les autres étalons saillissaient très majoritairement les juments de leurs propriétaires et éleveurs ; situation d'autant plus exceptionnelle qu'aucun résultat sportif ne soit connu pour cet étalon.

     Parmi les naisseurs de produits :

     Il est possible de citer par ordre décroissant Mrs : Halty (20), Ithurbide (19), Perret (14), Lamothe (13), Franchisteguy (11), Domec (10), Foulon (10).

     Parmi ces 7 naisseurs , 6 d'entre eux résident dans le berceau de race.

     En résumé :

     Globalement ces chiffres font apparaître que dans le livre A :

1) 80 % des poulains (livre A) naissent dans le berceau de race.

2) 55 % d'entre eux sont de robes : A, B, BB, N.

3) Pour les années 96 et 97, les lignées mâle de 4 étalons (seulement) sont représentées dans pratiquement 55 % des pedigrees des produits …forte influence laissant à craindre pour l'avenir un probable risque de consanguinité si ces tendances se maintiennent.

4) " Aucune " jument née hors berceau ne devient jument poulinière dans le berceau de race, alors que cette proportion n'est que de moitié hors berceau. Les éleveurs hors berceau soit : auto-produisent leurs futures juments poulinières, soit achètent leurs juments hors 64…(s'agit-il là de sélection des mères sur des critères différents du berceau de race et en fonction de l'utilisation qui est faite des poneys hors 64 , ou d'un critère de choix par proximité … ?).

5) Parmi les juments bénéficiant d'ascendants , les nom d'Iratzia et d'Aire eder sont les plus cités en première génération . Seul 30% des juments ont des grand-parents connus, mais 70% d'entre elles sont poulinières dans le berceau de race.

6) La proportion des juments poulinières en fonction et inscrites au titre de l'ascendance est plus importante hors berceau , que dans le berceau de race.

7) Les 141 juments engendrent leur production chez 67 naisseurs soit : 2,10 juments /éleveur (42 naisseurs se situent dans le berceau de race (62,68%), 25 hors berceau (37,31%)) . La moyenne de juments par éleveur est de 2,64 dans le 64, et de 1,2 hors berceau.

8) Les proportions de robes pie (ou autres) sont les mêmes dans et hors berceau pour la population des juments poulinières.

9) La proportion de robes pie est en augmentation dans les produits 46,23%, par rapport à la proportion chez leur mère 43,26%.

10) La majorité des juments en reproduction dans le livre A sont nées entre 1981 et 1992 ; la moyenne d'âge est de 11 ans et demi.

11) Que (dans ce stud-book) on constate une diminution significative des juments mises à la reproduction et qui sont nées postérieurement à 1991.

12) Alors que dans le même temps on constatait une augmentation du nombre de juments mises à la reproduction. (Il convient notamment de préciser que les 25 juments mises à la reproduction en 1997, devaient l'être plus par application d'un décret distribuant des primes, que par vocation tardive des éleveurs…certaines de ces juments ayant été mises très tardivement à la reproduction cette année là - l'une d'elle était née en 1976 !).

 


Tableau comparatif des courbes de :
A : naissances des juments poulinières
B : date de mise à la reproduction
Verticalement : Nombre de jument / Horizontalement : Années

Analyse Stud Book 96-98 Livre B

 

 

      Effectif global des juments :

74 juments :

30 sont Pie (40,54 %).

11 sont Alezan (dont 4 Alezan crins lavés) (14,86 %).

15 sont Bai Brun ou Bai Brun Foncé (20,27 %).

18 sont Bai (24,32 %).

    Répartition géographique berceau / hors berceau et par robes

Lieu & %

Robes

Dans 64
%
Hors 64
%
A & Acl
2
7,40
9
19,14
Bb & Bbf
5
18,51
10
21,27
Bai
12
44,44
6
12,76
Pie
8
29,62
22
46,8
Total :
27
36,48
47
63,51

 

     La moyenne d'âge des juments en reproduction était de 12 ans ( variation de 4 à 22 ans).

     Généalogie :

     Sur 74 juments ayant produit en livre B, 63 d'entre elles étaient inscrites au titre de l'ascendance, (85,13 %).

     24 étaient stationnées dans le berceau de race (38,09 %), et 39 hors berceau (61,90 %).

     Pour l'influence des pères on retrouve 5 fois chacun les noms de : Iratzia , Urt de Chahatoa , et Hercule,

     4 fois le nom de Springbourne care-not , et pour 3 fois chacun le nom de Paladium et celui de Kipling épona.

     26 étaient issus d'1 père pot (41,26 %), 19 d'1 père potB (30,15%), 11 d'1 père welsh (17,46%), 7 d'1 père Ar. (11,11%).

     Sur 63 juments inscrites au titre de l'ascendance, 36 l'étaient en 2ème génération sur les origines maternelles (57,14%).

     Pour l'influence des pères en 2ème génération (grand père maternel) on retrouve le plus souvent : 4 fois chacun Iratzia et Le Beau, et pour 3 fois chacun les noms de Voyou et Pommerant.

     Sur ces 36 juments de seconde génération, 23 étaient issues d'un père pot (63,88%), 5 d'1 père ar (13,88%), 5 d'1 père welsh (13,88%), 3 d'1 père potB (8,33%).

     Pour ce qui est des naisseurs les plus influents sur l'effectif des juments poulinières considérées, Mr Vonné occupe de très loin la première place avec 18 juments nées chez lui, suivit par Mr Pubert : 5 juments ; enfin viennent Messieurs Perret et D'olce avec 4 juments chacun.

     Pour les naissances :

112 naissances enregistrées sur trois ans

42 dans le 64 (37,5%),

70 hors berceau (62,5%) ; (1,55 poulain/Jument en 64, 1,48 poulain/Jument hors 64).

34 étalons différents ont été utilisés

     Tableau de répartition des naissances par année et par sexe :

Année
Mâles
%
Femelles
%
Total :
1996
13
37,14
22
62,85
35
1997
19
47,50
21
52,50
40
1998
20
54,05
17
45,94
37
Total :
52
46,42
60
53,57
112

     Tableau de répartition des naissances par année et par robe :

Robe
1996
%
1997
%
1998
%
Alezan
2
5,71
7
17,5
5
13,51
Bai
13
37,14
17
42,5
8
21,62
Bai B.
8
22,85
3
7,5
9
24,32
Pie…
12
34,28
13
32,5
15
40,54
Total
35
31,25
40
35,71
37
33,03

 

     Pour les origines paternelles :

Sur l'ensemble de la France et sur 112 inscriptions :

39 sont potB issus d'un un étalon potA (34,82%),

46 sont potB issus d'un étalon potB (41,07%),

28 sont potB issus d'un étalon arabe(25%)

     Dans le berceau de race : 21 sont issus d'un père potA, 19 sont issus d'un père potB, 4 sont issus d'un père arabe.

     Hors berceau : 18 sont issus d'un père potA , 27 sont issus d'un père potB , 24 sont issus d'un père arabe.

     Pour les influences paternelles on retrouve le plus souvent les noms de Urt de Chahatoa (11X)fois, Priskioa ( 10X), Doni Beltz (10X), Elhios de la Noue (9X), Jaun II (7X), Ramses de Chahatoa (6X), et enfin : Robain, Guliver d'aillant, Ernia, et Chahatoa de la Noue pour 5 fois chacun.

     En ce qui concerne les naisseurs :

Ils sont 43 sur l'ensemble du territoire

29 d'entre eux ont leur élevage hors berceau (67%) (1,62 jument par éleveur)

14 d'entre eux ont leur élevage dans le berceau de race (32%) (1,92 jument par éleveur)

     En résumé globalement il ressort de ces chiffres à propos :

     Des Juments :

1) pour produire en livre B , 85 % des juments utilisées étaient inscrites au titre de l'ascendance et que près de 60% d'entre elles l'étaient en seconde génération

2) Au niveau des robes 40% seulement étaient Pie.

3) Seul Iratzia " s'impose " dans une petite majorité (15% - filles ou petite filles) dans les pedigrees de ces juments .

4) 71 % d'entre elles sont issues d'un potA (57%), ou d'un potB (42%).

5) 63% sont stationnées hors du berceau de race et 36 % dans le 64.

6) La moyenne de naissance par jument sur l'ensemble du territoire national et pour la période 96-98 est de 1,51 poulain.

     Des produits :

1) le nombre des naissances par année est régulier (35 en moyenne).

2) 75% des produits ont un père potA ou potB ; (potA =46%, potB =54%.)

3) 35% des produits sont pie.

4) La robe Pie est en diminution dans la population des produits de livre B(35%), alors que cette proportion atteignait (40,54%) chez leurs mères.

5) 70% des naissances ont eu lieu hors du 64 , et 30% dans le berceau de race.

6) Qu'il n'existe pas de dominance d'un étalon sur la production (faisant craindre un risque de consanguinité).

7) Mais qu'en revanche sur les onze pères les plus influents 8 d'entres eux sont nés chez seulement 2 éleveurs (Mr Vonné (5)et Mr Pubert (3)) ; démontrant par là même qu'il s'agit , pour le livre B, plus d'une " influence de naisseur de père ".

8) Que les produits nés en livre B pour le berceau de race , étaient très majoritairement issus d'un père Pottok livre A ou livre B.

9) Alors que hors berceau ils sont majoritairement issus d'un père Pottok livre B ou d'un étalon arabe.

     Des éleveurs :

1) La moyenne générale de Jument / Eleveur est de 1,72 sur le  plan national ( …taille des élevages); mais que cette moyenne est plus élevée dans le berceau de race (1,92) que hors berceau (1,62).

2) Il y a pratiquement sept éleveurs sur dix qui sont situés hors berceau, alors qu'ils ne sont que 32% dans le berceau de race.

 

 

Récapitulatif des principaux chiffres

liés aux livres A et B, et Conclusions

 

 

 

     Les éleveurs :

110 éleveurs au total ont eu des produits enregistrés au stud book 96-98, pour la période considérée

65 éleveurs ont produits en livre A (59%)

45 éleveurs ont produit en livre B (41%)

110 éleveurs parmi lesquels 14 d'entre eux ont produit en livre A et en livre B ( 12,72%)

      Il est très difficile de parler de taille moyenne des élevages, elle n'est pas significative dans la mesure où il existe une grande disparité entre éleveurs, quel que soit le livre considéré. S'il existe bien quelques éleveurs faisant naître plus de cinq produits par an, sur la période 96-98 les éleveurs faisant naître la majeure partie des effectifs de la race sont des éleveurs n'ayant que 2 ou 3 produits inscrits.

     Les juments :

215 juments au total ont été utilisées pour produire en race Pottok dans le stud book et pour la période considérée

141 d'entre elles ont produit en livre A (65,58%), 74 d'entre elles ont produit en livre B (34,41%)

     Dans les 141 juments qui ont produit en livre A ,111 étaient poulinières dans le berceau de race, et les 30 autres hors berceau.

     Dans les 74 juments qui ont produit en livre B, 27 étaient poulinières dans le berceau de race, et les 47 autres hors berceau

     Que si l'on remarque que le berceau de race produit majoritairement en livre A, et que les éleveurs hors berceau produisent majoritairement en livre B ; ni le berceau de race ni le reste de la France ne peut se targuer d'avoir l'exclusivité d'une production en l'un ou l'autre livre.

     Ces juments poulinières (quel que soit le livre dans lequel elles ont produit), étaient de robe pie pour 42,32% d'entre elles, et que l'ensemble des autres robes confondues représentait 57,67%. (*)

      …il existe donc tant une spécificité de sélection des juments dans le berceau de race , que hors du berceau de race…., tout comme il existe une spécialisation de production dans ces mêmes zones géographiques respectives ;

     Sur ces années 96-98 :

     Le berceau de race a essentiellement produit des pottok de livre A

     Les juments de livre A étaient inscrite au titre de l'ascendance pour moins de 60% sur l'ensemble du territoire français ; 30% d'entre elles étaient en 2ème génération.

     Les éleveurs hors berceau ont à 63,51% produit en livre B ,

     Les juments du livre B étaient inscrites au titre de l'ascendance pour plus de 85% d'entre elles sur l'ensemble du territoire français ; 57% d'entre elles étaient en 2ème génération.

     Le critère de l'ascendance est un élément pris en compte par les éleveurs hors berceau dans le choix de leurs juments poulinières.

     Pour partie ces tendances devraient s'accentuer dans l'avenir, dans la mesure où depuis l'édition du stud book considéré, le livre généalogique A, a été réouvert ; et que les juments qui ont été inscrites ,l'ont été à titre initial.

     Autre différence significative d'orientation : les juments produisant en livre B ont majoritairement été reconduite à un étalon de livre A ou B dans le berceau de race ; alors que hors berceau elles étaient majoritairement reconduite à un étalon arabe ou de livre B.

     Compte tenu que :

     80% des produits inscrits en livre A naissent dans le berceau de race,

     et que les éleveurs du berceau de race utilisent principalement des juments ( ou des étalons) qu'ils auto-produisent ou qu'ils achètent ou échangent à l'intérieur du berceau de race .

     Ce fonctionnement en vase clos et cette surface géographiquement limitée , font craindre que dans l'hypothèse où cette forme d'élevage se maintiendrait (et vu l'influence de certains étalons) ; un rapide manque de diversité des lignées mâles et femelles puisse être constaté.

     Il est aussi à constater que l'âge moyen des juments est de 11ans et demi en Livre A et de douze ans en livre B, et qu'il existe une baisse de mise à la reproduction des jeunes juments dans les deux livres.

     Les produits :

311 produits ont été enregistrés

199 en livre A , (63,98%)

112 en livre B , (36,01%)

     Pour les naissances, (des livres A et B confondus) 64,18% d'entre elles ont eu lieu dans le berceau de race, et le " reste " de la France enregistre les 35,81 autres %.

      On peut aussi remarquer que la robe pie se développe dans les produits en livre A, et donc dans le berceau de race, alors qu'elle diminue dans les produits de livre B. ( comparativement aux proportions chez leurs mères)

      Peu d'autres chiffres fiables peuvent être extraits de ces données qui ne portent que sur trois années, et sur une population assez restreinte ; ils devront être comparés avec les études des stud book suivants, qui eux : restent à éditer (…dès que l'administration se sera mise au travail)…nous en saurons plus.

     Je tiens à préciser que si ces chiffres sont présentés sous cette forme : c'est pour partie à cause de la classification dans deux livres généalogiques (A et B), et pour une autre partie pour obtenir une " localisation " de la production.

     Aux vues de ces chiffres , il est juste possible de considérer que ces deux livres généalogiques, et les spécificités que sont le berceau de race et le " reste " de la France ne s'opposent pas , qu'ils évoluent différemment (au moins) sur cette période considérée. La culture influence certainement pour partie sur les choix individuels et ce, quel que soient les lieux ;

     A ce titre la diversité est sans doute une forme de richesse (et c'est peut être même là, la première !).

 

Décembre 2000. PUBERT Christian

 

 

 

(*) P.S : // au § désigné : Tout auteur de raisonnement " pseudo-scientifique " en vogue dans ces années 96-98, relatif à la pureté de la race et à la couleur de robe d'origine, eut été bien inspiré de vérifier l'état réel de la race ; et notamment par l'étude de chiffres officiels , plutôt que, et surtout avant de développer des théories " raciales " sans fondement auxquelles il s'est livré.